FHAF

LE FONDS HAÏTIEN D’AIDE A LA FEMME (FHAF)

Le Fonds Haïtien d’Aide à la Femme est une association à but non lucratif qui prend naissance, en 1982, de la nécessité d’offrir aux femmes entrepreneures à faibles revenus, oeuvrant dans le secteur informel, des facilités de crédit devant leur permettre de financer leurs activités commerciales. Sa mission est de promouvoir leur  participation active dans la vie économique.  D’abord enregistrée au Ministère des Affaires Sociales le 19 avril 1982, le FHAF reçoit le 5 décembre 2003 le statut d’Organisation Non Gouvernementale d’Aide au Développement (ONG).

Au cours de ces vingt-cinq (25) dernières années, le FHAF, considéré comme un des leaders du secteur, a permis à plusieurs dizaines de milliers de femmes de bénéficier de financement et d’une formation en gestion.  Le FHAF est fier d’avoir innové en accordant sa confiance à une catégorie de

gens défavorisés qui faisaient leur première expérience de crédit et de ce fait n’avaient aucune chance d’avoir accès au concours d’institutions traditionnelles de financement. Ceci a contribué à la promotion de l’entrepreunariat féminin au niveau de l’économie informelle, l’augmentation du niveau de revenus d’un secteur important de la population et l’équité du genre.  A date, des hommes font partie de la clientèle, néanmoins 81% du portefeuille est réservé aux femmes. 

Au 30 juin 2007, le portefeuille du FHAF se chiffrait à plus de 62 323 886.73 gourdes (soit environ 1.62 million de dollars américains) pour un total de 4 847 clients dont 3 635 femmes, pour un prêt moyen de 12 858 gourdes (soit 335 dollars américains).

Le FHAF offre à sa Clientèle des produits classés en deux grandes catégories: les produits financiers (services de crédit, services d’épargne obligatoire) et les produits non financiers (assistance et formation liées au crédit).

Selon ses statuts, le FHAF est géré et supervisé par les instances suivantes :

1. L’Assemblée Générale composée par l’ensemble des membres fondateurs, actifs et honoraires. Ses décisions sont prises à la majorité des deux-tiers et oblige le Conseil d’Administration.

2. Le Conseil d’Administration composé de 8 membres est responsable de la gestion et de l’Administration du Fonds.

3. La Direction Exécutive qui est nommée par le Conseil d’Administration pour assurer la gestion quotidienne du FHAF. 

Lancé avec le support d’un petit groupe de bailleurs de fonds, le programme de crédit qui, au début des opérations, était géré par l’intermédiaire d’une banque locale fut pleinement opérationnel vers 1990. Le FHAF fournit des services de crédit et/ou collectifs à court et moyen termes.  Ces crédits concernent une clientèle constituée exclusivement de femmes ou à majorité féminine qui n’a pas accès au crédit bancaire traditionnel. La priorité est donnée aux prêts destinés à financer le capital d’opération, les actifs fixes ou une combinaison des deux. Les prêts pour le capital d’opération sont faits pour les matières premières, la production d’intrants et pour l’achat de marchandises. 

 

Les prêts collectifs sont octroyés à des structures locales d’épargne et de crédit de type Mutuelle de s o li d a r i t é e t G r o u p e S o li d a i r e , constituées uniquement de femmes ou le cas échéant constituées majoritairement de femmes.

 Le FHAF est affilié depuis sa création à la « Stichting to Promote Women’s Wold Banking (SWWB) » dont le siège est à New York, Etats-Unis d’Amérique, une organisation internationale sans but lucratif, constituée en 1979 en société aux Pays-Bas dans le but d’aider les femmes d’affaires qui éprouvent des difficultés à trouver des sources de financement.

 Plus récemment, le FHAF a participé à la création de l’Association Nationale des Institutions de Microfinance d’Haïti (ANIMH), devenant ainsi l’un des membres fondateurs.   

 Le FHAF opère actuellement à travers ses agences dans les Départements de l’Ouest (Port-au-Prince, Lathan et Carrefour),  du Sud (Les Cayes, Camp-Perrin, Saint-Jean-du-Sud, l’Ile-à-Vache, Ducys, Kans etc.), du Sud-Est (Jacmel, La Vallée de Jacmel, Baînet, etc.), du Nord (Cap-Haïtien et les zones rurales avoisinantes), l’Artibonite (Saint-Marc, l’Estère), les Nippes (Léogane, Miragoâne, Petite Rivière de Nippes), la Grande-Anse (Jérémie, Beaumont, Moron, Chambellan, Dame-Marie, Anse d’Azur ).  

 Au 30 juin 2007, l’effectif du Fonds Haïtien d’Aide à la Femme était de 157 collaborateurs y compris les contractuels et les Consultants.





SIDI

CTA

Union européenne

OXFAM

CCFD- TERRE SOLIDAIRE

ANACAPH